Le cœur de Saint Vincent de Paul a été prélevé en tant que relique aussitôt après sa mort.

La Duchesse d’Aiguillon lui a offert un reliquaire en argent et il a été mis soigneusement dans une armoire.

Lorsque, le 13 août 1729, Vincent a été béatifié, son corps et son cœur ont été mis sur un autel à Saint Lazare pour sa fête le 27 septembre.

Le 13 juillet 1789, au moment de la Commune, le Supérieur Général, Monsieur CAYLA l’a confié à Monsieur Siccardi, son Assistant, qui a pu le transporter jusqu’à Turin en le cachant dans un livre creusé au centre.

A la demande du Cardinal Fesch, la relique est revenue à Lyon, le 1er janvier 1805.

Le 15 février 1947, Sœur Blanchot, la Supérieure Générale des Filles de la Charité, rencontre le Cardinal de Lyon, Monseigneur Gerlier, et lui exprime son désir :

« Vous n’ignorez pas que le cœur de Saint Vincent est apparu plusieurs fois à (Soeur) Catherine (Labouré), nous aimerions qu’il soit présent lors de la glorification de notre Sainte ».

Une réponse rapide n’arrive pas et la Mère Générale, un peu impatiente, veut téléphoner mais la poste est en grève, sauf pour urgence médicale.

« URGENCE DU COEUR » – répond la Mère et aussitôt par téléphone « Magnificat ! » elle est autorisée à emporter la relique.

La relique est actuellement au dessus de l’autel dédié à Saint Vincent, à la Chapelle Notre Dame de la Médaille Miraculeuse, à Paris, 140 rue du Bac.

Le 25 janvier 2017, la relique du cœur de Saint Vincent de Paul part en pèlerinage en commençant par sa France bien-aimée pour aller « aux périphéries de ce monde ».

Saint Vincent nous dit aujourd’hui : OSE LA TENDRESSE !

Si vous voulez inviter Saint Vincent dans vos paroisses…Voici nos coordonnées :

Pèlerinage du cœur de Saint Vincent de Paul

140 rue du Bac

75007 Paris

 Tél. 06 47 86 15 08

 Courriel reliquecoeursvp@cfdlc.org

 

 

 

IMG_1992