RETRAITE ET ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DES 21 ET 22 MARS 2015

 

Prieuré de Béthanie  BLARU (Yvelines)

 

Avec la participation exceptionnelle du Père Guy Gilbert

 

        

Guy Gilbert

 

 

SAMEDI 21 MARS 2015

  

A partir de 10 h                      Café et accueil

11 h 30                                   Eucharistie

12 h 30                                   Déjeuner

De 15 h à 17 h 30                   Intervention du Père Guy Gilbert  et projection d’un film

18 h                             « Office du soir »

18 h 30                        Temps personnel

19 h                             Dîner

20 h 30                        Temps entre-nous. Nous verrons sur place le sujet de discussion.

21 h                             Vigiles

 

 DIMANCHE 22 MARS 2015

8 h                              « Office du matin »

8 h 30                         Petit déjeuner

9 h 15 – 10 h 45         Assemblée Générale Ordinaire du Conseil départemental

-          Rapport moral et compte rendu d’activités

-          Rapport financier

-          Vote sur les rapports présentés

-          Budget 2015

-          Vote du budget

-          Election de deux administrateurs

-          Rapport de chaque Président de Conférence

-          Questions diverses

11 h                            Eucharistie

12 h 30                       Déjeuner

14 h                            Envoi

 

SAMEDI 21MARS 2015

 

PERE GUY GILBERT – BLARU LE SAMEDI 21 MARS 2015

Intervention du Père Guy Gilbert :

«Saint Vincent-de-Paul disait : Plus, ils sont laids, plus ils sont pervers, vicieux, menteurs,  plus tu dois aller vers eux.  

Ce n’est pas tant le pain que tu leur donnes qui compte, c’est la façondont tu leur donnes, c’est l’amour que tu leur donnes qui importe avant tout. Regarde les yeux de la personne à qui tu donnes.

Suite à une invitation d’une paroisse à célébrer la messe, j’ai rencontré un homme qui mendiait à la porte de l’église depuis deux ans. Lorsque j’ai prêché, j’ai dit : « J’ai été content de rencontrer Daniel ». L’homme m’a entendu et à la fin de la messe m’a dit : «  Cela fait deux ans que je fais la manche, et personne ne m’a demandé mon prénom ».

Je reste fidèle à l’Eglise, mais j’agis autrement que la plupart. J’entends la plupart des jeunes que je rencontre dire : « On s’emmerde à la messe, on se fait chier ». Je les comprends, c’est important de rendre les cérémonies vivantes et vraies, de parler un langage de vérité. C’est vrai que lorsque je suis invité dans une paroisse, il y a toujours beaucoup de monde, mais lorsque je vais dans une église à l’improviste, il n’y a que quelques vieilles à la messe. 

Ce n’est pas pour moi que je célèbre l’eucharistie, c’est pour le peuple.  On reçoit la communion par la main. On touche donc le Christ par la main. J’aime beaucoup donner dans la main.

Je suis né le 12 septembre 1935 en Charente Maritime, à Rochefort-sur-mer, famille de 15 enfants. Ma mère, paysanne,  fille unique, voulait beaucoup d’enfants. A chacun de  mes frères et sœurs, comme à moi, mes parents ont donné un très grand amour, et dans ma vie, je ne fais que communiquer ce gigantesque amour que j’ai reçu. Si on a été maltraité dans son enfance, on le garde toute sa vie.

Les branlées de mon père, un peu trop fortes, m’ont aidées à me construire. A la fin de chaque journée, je me disais : « Pourvu que ma mère ne raconte pas le dixième du quart des conneries que j’ai fait dans la journée… ». Nous étions cinq par chambre. Nous étions pauvres, mais pas misérables, et cela a été paradoxalement une grande richesse pour moi.

Nos enfants et petits enfants sont trop riches. L’enfant a besoin d’une règle et d’une certaine pauvreté. On laisse les enfants naviguer sur internet beaucoup trop tôt. On leur montre le sexe uniquement, sans le cœur. Beaucoup, à 12 ans seulement, sont sur internet jusqu’à 2 heures du matin.

Un jour, je suis invité à diner dans une famille, et avant de se mettre à table, je demande où est leur fils. Ses parents m’ont répondu : « Il passe son week-end dans sa chambre sur internet, je lui apporte un plateau repas pour qu’il mange ». Je suis allé voir le fils et lui ai dit « : « Si tu ne viens pas à table, je ne mangerai pas ici », et le fils est descendu  pour manger. La mère a dit : « C’est un miracle ». D’où l’importance de donner des règles.

Par rapport à la situation de crise que nous traversons, je pense à la phrase de Teilhard de Chardin qui disait il y a cent ans : «  Nous ne sommes pas en temps de tempête, nous sommes en changement de climat ». C’est encore plus vrai aujourd’hui. Les personnes que je côtoie ne croient plus aux promesses faites par les politiques, ni à leur sincérité. Il y a une fracture entre cette France d’en haut qui croit gouverner et cette France des pauvres qui souffre et  qui ne comprend même plus dans quelle direction le monde va.

En effet, la foi nous demande de rester fidèles, nous sommes dans un monde très tiraillé où l’on n’ose pas dire ce qui est.  Par exemple, pour les 21 coptes chrétiens qui ont eu la tête tranchée, face à la Méditerranée,  Le président  Hollande a osé dire « 21 citoyens égyptiens » en omettant de préciser qu’ils ont été tués avant tout parce qu’ils étaient chrétiens. Il aurait du dire : « 21 chrétiens égyptiens ont été assassinés ».

Nous avons pillé les terres des pays que nous étions censé évangéliser et civiliser. Et maintenant, nous sommes contents que ces pays nous envoient leurs prêtres pour nous aider.

Le célibat est une chose que je ne regrette pas, mais il faut que le pape François ordonne comme prêtre des hommes mariés après deux ans de séminaires et qu’il autorise à ce que des femmes puissent baptiser, marier et prêcher. Il y a d’excellentes théologiennes. Nous sommes comme les musulmans : seuls les hommes baptisent, marient et prêchent. Quant aux femmes prêtres, pas avant 400 ans !

Je suis entré à 13 ans au petit séminaire. Mon père était certain que je n’y resterai pas un mois. J’ai fait 15 années (dont 9 ans à La Rochelle) et cela fait 50 ans que je suis prêtre. J’ai eu d’excellents professeurs, mais tous m’ont enseigné Jésus-Christ, en me présentant la foi en général, et non leur foi personnelle. J’aurais aimé qu’ils me parlent de leur foi. L’évangélisation, c’est avant tout, être fidèle à Jésus-Christ et le vivre.

J’ai fait la guerre d’Algérie comme infirmier. J’ai vu de jeunes français se comporter comme des nazis. J’ai refusé la torture et résisté comme je pouvais au mal dont j’étais le témoin. Cette épreuve, brutale pour moi, m’a appris à être un combattant. Benoit XVI a écrit : « D’un grand mal peut naître un grand bien » .

J’ai été ordonné prêtre par monseigneur Duval en Algérie et j’ai été nommé vicaire à Blida. Les chrétiens étaient très peu nombreux. J’ai appris l’arabe. Je me suis rendu compte de l’impossibilité d’annoncer Jésus-Christ aux musulmans. J’y ai renoncé, mais c’est là que j’ai vécu un événement important qui a été la source de ma vocation. A trois heures du matin, j’ai recueilli un enfant de 12 ans que ses parents faisaient manger dans la gamelle du chien, après le chien. Je me suis senti appelé à  exercer mon ministère auprès des jeunes de la rue.

Le cardinal Marty m’a alors accueilli à Paris en 1970, comme éducateur de rue (sans diplôme) mais ayant une expérience. Je devais mettre 80% de mon temps au service de la paroisse où j’étais affecté er 20% auprès des jeunes délinquants dans la rue, mais cette proportion s’est inversée rapidement.

Jean-Paul II a écrit : « Vivez l’inculture de votre peuple ». Pour être plus proche de ces jeunes qui ont 200 mots de vocabulaire, je me suis mis à parler comme eux, puis à m’habiller de la même façon qu’eux. Un jour j’ai été arrêté par un policier qui, ne sachant pas que j’étais prêtre,  s’est mal comporté avec moi et s’est excusé quand on lui a dit ma fonction. Je lui ai dit de regarder l’humain d’abord, et j’ai gardé le blouson, même s’il est dépassé maintenant.

En 40 ans, j’ai enterré 62 jeunes morts de mort violente, écouter les jeunes est une priorité absolue.

En 1978, j’ai été invité dans l’émission Apostrophe de Bernard Pivot et j’ai reçu 703 lettres dont celle d’une dame qui a écrit : « Quand j’ai vu votre tête hirsute, vos cheveux longs, sales et mal peignés, j’ai difficilement reconnu le si beau visage de Jésus-Christ qui, lui, avait les cheveux longs et propres. » Je lui répondu : « Chère madame, merci de votre lettre si amicale, mais comme vous semblez, 2000 après, si bien renseignée sur les cheveux de Jésus-Christ, pourriez-vous me communiquer au plus vite la marque du shampoing qu’il utilisait ».

A l’âge de 8 ans j’ai eu une septicémie. Le médecin a dit à mes parents : « ou il mourra, ou il aura une énergie pas possible ». Il y a deux ans, j’ai eu un AVC. J’ai repris les conférences depuis un an. J’ai une équipe qui s’occupe de moi. Je dors entre 4h du matin et 14h.

 

Dans les Alpes de Haute Provence,  je suis dans un mouvement laïc de 20 éducateurs de différentes religions avec 150 animaux pour faire passer les jeunes blessés par la vie, de la bête à l’humain.  Les jeunes sont d’abord attirés par les animaux, avant les humains. En essayant d’apprivoiser un animal, le jeune s’apprivoise lui-même et reprend confiance en lui et peut alors commencer à vivre une relation de confiance avec les éducateurs. »

Appointé éducateur spécialisé à plein temps dans une association de prévention du 19ème arrondissement de Paris, 

Guy Gilbert a lancé et dirigé une équipe d’éducateurs de rue durant près de 10 ans dans le quartier de La Villette.
En 1973, un bureau d’accueil de jeunes est créé à Paris.

Une ruine achetée en 1974 dans les Gorges du Verdon à la demande des jeunes de la rue, et rebâtie en grande partie par eux, est devenue en 10 ans une superbe bâtisse provençale appelée : Bergerie de Faucon.

 

faucon_ruine

 

Depuis le début, les animaux ont été intégrés au projet pédagogique de la bergerie.

IMG_5001B_prov

Près de 250 jeunes en difficulté y ont travaillé avec des professionnels et des éducateurs.

En 1977, une association, « la bergerie de Faucon » est créée pour gérer ce lieu de vie ; elle est fondée avec des jeunes multirécidivistes, déstabilisés, agressifs, paumés, rejetés.
En 2000, l'association obtient le statut de bienfaisance.
En 2001, la structure est agréée lieu de vie. 
En 2002, les statuts de cette association ont été modifiés pour clarifier les buts et les mettre en adéquation avec la réalité, c'est-à-dire : 
    - héberger, réinsérer, former, orienter et suivre à long terme des jeunes en difficulté ou en délinquance, 
    - recréer un cadre familial par la présence permanente des compagnons,
    - pratiquer la zoopédagogie dans notre ferme des Gorges du Verdon à caractère social et pédagogique, 
    - proposer cours et stages adaptés, 
    - aider des jeunes en prison ou abandonniques, 
    - organiser conférences et débats animés par Guy.

 

Elle porte alors le nom de « Association Père Guy Gilbert, Bergerie de Faucon».

10563090_313279168848403_8098479591074306506_n 

 

 

Visionnage du film.

 

1970 - a-moto-dans-les-rues-de-paris

 

« J’ai aimé votre silence après ces images. J’ai décrit ce que j’ai vécu depuis 40 ans et que l’on vit toujours.

Depuis 10 ans, je voudrais que la passation se déroule, mais les deux personnes que j’ai présentées pour me remplacer ont été refusées par le groupe d’éducateurs. Je me suis rendu compte que le charisme d’une personne ne peut pas être remplacé.

 

Soyez des « combattants de l’amour et du partage ». Le pauvre, il faut avant tout, le regarder et ne pas donner comme on donne sa carte bleue à une barrière de péage. »

 

Nous avons encore beaucoup échangé avec le Père Guy Gilbert. Avant le repas, après le repas et à sa demande (quel plaisir). Ensuite le lendemain au cours du déjeuner après la messe.

Très très grand merci à lui de nous avoir fait cet immense honneur et merci également à Vincent son accompagnateur.

 

 DIMANCHE 22 MARS 2015

 

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

Présence : 81 Vincentiens présents ou représentés. L’assemblée peut valablement se tenir.

Rapport moral

 

Bonjour à tous,

Comme chaque année, je vous donne le nombre de Vincentiens dans le Département : nous sommes donc au 31 décembre 2014 139 membres. Nous accusons une petite baisse, sachant qu’à fin 2013, nous étions 147. Il y a malheureusement eu plusieurs décès, quelques départs, mais aussi de nouveaux Vincentiens.

Cette année, le Président de la Conférence de Vernon Saint Jean l’Evangéliste a changé. Thomas DELALANDE a remplacé Olivier MAUCOTEL.

On peut les applaudir tous les deux.

En revanche, à la fin 2014, la Conférence Notre-Dame-de-Grâce Estuaire Pays d’Auge a été mise en sommeil, par manque de membres et par mon impossibilité de me dégager du temps pour en chercher.

Nous avions également un projet de nouvelle conférence à VERNEUIL SUR AVRE. J’ai rencontré à ce sujet Julien Palcoux, curé de Verneuil sur Avre.

Celui-ci est très intéressé, mais ne peut lancer le projet actuellement tant que certaines difficultés dans sa Paroisse ne sont pas résolues. A suivre.

Je veux encore cette année souhaiter bon courage à tous les Vincentiens et leur demander de faire des « émules » parmi leur entourage. Nous ne serons jamais assez pour tout le travail qu’il y a.

Merci à tous.

Philippe

Rapport d’activité

 

Retraite annuelle / AG départementale les 8 et 9 mars 2014 à Blaru.

Intervention de Marcellin : «Comment vivre notre spécificité Vincentienne aujourd'hui, dans un monde en crise?».

Réélection de Philippe BERTHE président Départemental pour un second mandat.

Habilitation nationale du CD27 à l’aide alimentaire. Depuis janvier 2014.

AG Ordinaire de la Fédération en juin. Rien de particulier.

Agrégation Conférences Etrepagny et St André de l’Eure

Mail de SSVP France :

« Lors de sa séance les 3-4 octobre, le Conseil d’administration du Conseil national a accepté les demandes d’agrégation citées en objet.

Nous transmettons donc le dossier au Conseil général international de notre Société. Quand il nous donnera vos diplômes d'agrégation, nous vous les ferons parvenir. »

Nouvelle du jour ! Nous avons reçu les diplômes ! Ils sont remis aux deux présidents de Conférences : Jacqueline et Claude.

 

DSCN1252               DSCN1253

 

Rassemblement SSVP Normandie et Bretagne.

Le bilan du rassemblement SSVP régional est très positif et  vitalisant. Il s'est même finalisé par la venue d'un nouveau membre dans la conférence de Lyons (Monsieur le Maire de Charleval !).

Suite à une demande de précision de Nathalie Moulin, il est bien clair que, si l'objectif premier de la société Saint-Vincent-de-Paul reste la visite à domicile, l'aide matérielle aux plus démunis fait entièrement partie des buts de l'association.

Campagne solitude. Nouvelle date : 27 septembre 2014 pour la St Vincent. « Les petits poissons » ont fait leur effet !

Nouveaux statuts et Règlement Intérieur

Statuts et Règlement Intérieur votés à l’unanimité. Merci à l’Assemblée.

Suite à mise à jour des statuts de la Société de saint Vincent de Paul au niveau national, puis au niveau Départemental, nous devons élire un complément d’administrateurs.

 « Le Conseil d’Administration est composé de membres des Conférences, en dehors des présidents, élus pour cinq ans par l’assemblée générale ordinaire du Conseil départemental, parmi notamment ceux auxquels sont déléguées certaines responsabilités. Le nombre de poste d’administrateurs élus doit être la moitié du nombre de postes d’administrateurs de droit (arrondi au nombre inférieur si les postes de droit sont un nombre impair). »

Au 31 décembre 2014, nous avons 9 conférences. Donc, le complément d’administrateurs est de 4, suivant le décompte ci-dessus.

Jean-Marie FERON est déjà élu pour 5 ans en 2014 comme Vice-président Départemental et n’est pas Président de conférence. Philippe BERTHE est déjà élu pour 5 ans en 2014 comme Président Départemental en 2014 et n’est pas Président de conférence.

Il reste donc 2 personnes à élire.

Les candidats devaient rédiger une lettre de candidature exprimant leur motivation et la faire suivre au président suivre avant le 11 mars 2015.

Présidence CD

La Fédération SSVP, précise que chaque Président de conférence ou de CD, dès son élection, se doit de chercher son successeur. C’est très réaliste, au regard de la difficulté de trouver des successeurs.

J’ai exprimé mon souhait de chercher parmi les conférences mon successeur dès à présent et j’ai insisté sur le fait de chercher sérieusement, afin de ne pas nous trouver dépourvu au dernier moment.

J’ai même indiqué que j’étais d'accord pour raccourcir mon mandat, si un membre est prêt à prendre la présidence avant son terme.

Le candidat doit être chrétien, se sentir à l'aise avec la spiritualité Vincentienne et avoir moins de 72 ans.

 

Orientations pour l’année à venir.

 

L’information des jeunes. Interventions dans les Etablissements catholiques de l’Eure

Aucun de mes courriers n’a fait l’objet de réponse…. Faut-il relancer ?

Congrès national SSVP (« rencontres nationales du partage »)

Jean-Marie est le référent pour le Congrès national des 15,16 et 17 mai 2015 à Metz. C'est donc à lui directement, qu'il faut faire remonter les questions sur ce rassemblement essentiel.

Journée Vincentienne.

Prochaine journée vincentienne à Pont-Audemer.

La journée Vincentienne à Bernay fut un grand succès, espérons que le résultat de celle de Pont Audemer soit identique.

Programmation le samedi 14 novembre 2015 à 9h30 à la Maison Paroissiale des Cordeliers au 2 rue Notre-Dame du Pré (salle et cuisine réservés).

A midi, nous pensons à un repas « tiré du sac » et à partager.

Parking important non loin (près de la gendarmerie). Nous mettrons un plan à tous plus tard.

Il nous reste :

-          à trouver l’intervention (et l’intervenant) de l’après-midi

-          à planifier la journée entière (célébration également)

-          à voir qui inviter en plus des Vincentiens

« Le Pelé du Sourire »

Pèlerinage  avec des bénéficiaires. Il faudra trouver des personnes, dans le besoin, qui dégagent l’envie de venir à Lourdes, pour qui ce serait un grand et réel plaisir. Donc de l’observation de notre part et surtout pas d’appel.

Le premier « pelé du sourire » aura lieu au sein du pèlerinage diocésain d'Evreux du 18 juillet au 23 juillet 2015. Le groupe sera bien « estampillé » Pelé du Sourire/ SSVP 27.

Le prix de l'inscription est de 265 euros par personne (inscription, voyage, assurance... et le prix des chambres est à partir de 200 euros, soit un total d'environ 500 euros par personne.

Actuellement il y a 12 personnes en vue dont 2 accompagnateurs. Claude accepte de gérer ce Pelé.

Philippe a donc confirmé pour 12 personnes auprès du Diocèse. Si désistement, il faudra le dire très rapidement. Mais pas de personne supplémentaire.

5 et 6 mars 2016, Retraite et Assemblée Générale à Blaru.

 

Les Rapports sont acceptés à l’unanimité par l’Assemblée.

 

Rapport financier Exercice 2014

Conseil Département seul.

 

Produits

Contribution des Conférences                                                 2 604.54

Subvention de la Conférence Notre Dame de Vernon                1 400.00

Remboursements divers (AG / Assurances, cotisations,

Logiciel…)                                                                            2 691.00

Intérêts sur livret                                                                     105.10

Dons                                                                                      330.00

                                                                                             -----------

Total :                                                                                  7 130.64

 

Charges

Reversement à la Fédération                                                  1 856.27

Achats  fournitures administratives                                              74.64

Cotisation assurance                                                                592.28

Retraite et AG                                                                       2 480.00

Cotisation SSVP Nationale                                                       100.00

Frais de déplacements et de mission                                         941.12

Affranchissements                                                                     15.84

Publications                                                                               59.66

                                                                                               -----------

Total :                                                                                   6 119.81

 

Résultat :                                                                              1 010.83

 

-   Pas d’abonnement logiciel comptable en 2014 (2013 : 475 €) suite retard FEDE. L’abonnement est payé en 2015.

-   Dons pour 330 €

Nous proposons d’affecter le résultat 1 010.83 € au compte « report à nouveau ».

 

BUDGET PRÉVISIONNEL 2015

 

Produits

Contribution des Conférences (manque St André de l’Eure)     2 600

Subvention de la Conférence Notre Dame de Vernon              1 400

Participation des Conférences retraite de Blaru                      2 600

Participation des Conférences Abnt logiciel comptable              350

Participation des Conférences assurance                                 400

Intérêts sur livret                                                                    100

Cotisations                                                                            120

                                                                                           -------

Total :                                                                                7 570

 

Charges

Reversement à la Fédération (manque St André de l’Eure)      1 950

Don à l’œuvre de Guy Gilbert

(lors de la retraite du 21/03/2015)                                            200              

Abonnements logiciel comptable                                             480

Cotisation assurance                                                             670

Retraite de Blaru                                                                 2 800

Cotisation SSVP                                                                   100

Petit matériel / Fournitures administratives /

Publications / Timbres                                                           230

Frais de déplacements et de mission                                   1 000

Participation Congrès Metz                                                 1 000

                                                                                          -------

Total :                                                                               8 430

 Déficit budgétaire (compensé par l’excédent 2014)    860

 

 Le Rapport financier et le budget sont acceptés à l’unanimité par l’Assemblée.

 

ELECTION DES DEUX ADMINISTRATEURS SUPPLEMENTAIRES

 

Suite à mise à jour des statuts de la Société de saint Vincent de Paul au niveau national, puis au niveau Départemental, nous devons élire un complément d’administrateurs.

« Le Conseil d’Administration est composé de membres des Conférences, en dehors des présidents, élus pour cinq ans par l’assemblée générale ordinaire du Conseil départemental, parmi notamment ceux auxquels sont déléguées certaines responsabilités. Le nombre de poste d’administrateurs élus doit être la moitié du nombre de postes d’administrateurs de droit (arrondi au nombre inférieur si les postes de droit sont un nombre impair). »

Au 31 décembre 2014, nous avons 9 conférences. Donc, le complément d’administrateurs est de 4, suivant le décompte ci-dessus.

Jean-Marie FERON est déjà élu pour 5 ans en 2014 comme Vice-président Départemental et n’est pas Président de conférence. Philippe BERTHE est déjà élu pour 5 ans en 2014 comme Président Départemental en 2014 et n’est pas Président de conférence.

Il reste donc 2 personnes à élire.

Les candidats devaient rédiger une lettre de candidature exprimant leur motivation et la faire suivre au président suivre avant le 11 mars 2015.

Nous avons deux candidatures :

Laurence Capperon de la conférence de St André de l’Eure et Chantal Mentec de la Conférence d’Etrepagny.

Après avoir entendu la présentation des deux candidates, l’Assemblée les accepte à l’unanimité.

Rappel : à chaque conseil d’administration, seuls les membres du Conseil d’Administration (ou un représentant en cas d’empêchement) sont présents, ainsi que le Conseiller Spirituel du département.

Il peut être invité d’autres personnes selon les sujets abordés.

Ceci dans le seul but de ne pas démultiplier le nombre d’intervenants, car nous sommes 13 à présent + le Conseiller Spirituel, et que la réunion soit la plus efficace possible.

 

Résumé des rapports de chaque Président(e) de Conférence présent(e)

 

Madeleine Fontaine d’Etrépagny.

Nouveaux bénévoles et propositions nouvelles. Un peu de tension financière. Moins de dons d’une grande surface et plus de demandes  (+80% sur janvier et février déjà).

Saint-André-de-L’eure

26 bénévoles. Une tonne et demi de marchandises distribuée. + 60% d’augmentation. Besoin d’un grand local. Toujours le jardin.

Saint Ouen – St Germain de Pont Audemer

2 nouveaux membres. Toujours en partenariat avec l’association «Ponto Solid’Air» : «Les après-Mi’Dires» un dimanche par mois. Hausse des dons cette année.

Saint Vincent de Paul de Bernay

2 décès de membres et départ de 3 autres, mais 2 nouveaux. Moins de colis, mais plus d’aides financières. 2 tonnes de vaisselle et hausse du vestiaire aussi. La conférence envoie une bénéficiaire à Lourdes.

Saint Denis de Lyons-la-Forêt.

145 membres : 2 départs et un nouveau. Réunion mensuelle avec le père Achille. Agrandissement du secteur. 6 personnes font des visites. 240 colis distribués par an. Aides financières importantes. La conférence envoie une bénéficiaire à Lourdes.

Notre Dame de Vernon :

13 000 colis. Beaucoup de réfugiés. Collecte de 9 tonnes de denrées alimentaires. Toujours distribution de bouteilles de gaz. 7Des portes ouvertes pour récupérer de l’argent.

Notre dame d’Evreux

12 membres. Un après-midi par semaine, projection d’un film ou jeux de société.

La conférence « des priants ».

Permet à tous les Vincentiens du département de s’unir par la prière. André Nardeux de la conférence de Lyons, envoie tous les mois au président de chaque conférence le texte et les intentions du mois pour la prière.

 

 Clôture de l’Assemblée Générale et messe célébrée par le Père Guy Gilbert.

 

 

v471_022B_modif       30944017pere-guy-gilbert-jpg

   

« Je voudrais enserrer le monde entier dans un réseau de charité »

 

LIEN POUR LE DIAPORAMA DU WEEK END / CLIQUER DESSUS

 

Annexe

 

http://ssvpeure.canalblog.com/

 

Le Blog de NOTRE association. VOTRE Blog.

Inscrivez-vous, parlez-en autour de vous. Que tout le monde puisse savoir ce qui se passe à la Société de Saint Vincent de Paul Eure.

Il faut que nous soyons TOUS concernés… Que nous soyons TOUS inscrits.

 

Dans l'onglet "newsletter" :

surtout :

- ne pas cocher "inscription anonyme"

- laisser coché newsletter et nouveau message, sinon vous ne recevrez rien.

EXEMPLE : 

Remplissez le formulaire suivant pour valider votre inscription

Haut du formulaire

Blog sélectionné :

Société de Saint Vincent de Paul Conseil Départemental de l'Eure - http://ssvpeure.canalblog.com/

 

 

Adresse email :

"votre adresse"

Inscription anonyme :

 L'auteur du blog n'aura pas connaissance de votre adresse email

 

 

 

 

Choix :

 Recevoir les newsletters envoyées par ce blog

 

 Etre prévenu à chaque nouveau message publié sur ce blog

Attention, il y a un message qui vous arrive dans votre boite mail. Surtout, valider le lien comme demandé dans ce message, afin que votre inscription soit définitivement prise en compte.Bas du formulaire