Société de Saint Vincent de Paul Conseil Départemental de l'Eure

20 septembre 2018

Conseil d'Administration 15 septembre 2018

COMPTE-RENDU DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

CONSEIL  DEPARTEMENTAL DE L'EURE

A VERNON, LE 15 SEPTEMBRE 2018

_________

 

Étaient présents :

Conseil d’administration :Philippe BERTHE, Chantal MENTEC, Anita SCHWERDTNER, Isabelle DE CALIGNON, Patrick AIME, Jean-Marie FERON, Dominique BARBIER représentant François CORBE, Maxime BERTHE représentant Pascal DUTERTRE, Claude MOISSERON

Conseiller spirituel : Cristinel-Lucian ANDREÏ

Absents excusés : Pascal DUTERTRE, Laurence CAPPERON, Jacqueline MENNESSIER

Absent : Thomas DELALANDE

 

Accueil

Prière et partage

Campagne Nationale / Distribution des kits

 

Demande du Commissaire Aux Comptes National

 

Philippe :

Pour 2017, le commissaire aux comptes du National a demandé de remplir un tableau avec tous les soldes banques (comptes chèques et livrets), en mettant les soldes de la comptabilité en rapport avec ceux des relevés de comptes bancaires.

Résultat : pratiquement tous différents…

Ces différences sont dues parfois aux écritures en « rapprochement » bancaire et là, c’est facile à expliquer. D’autres sont de réelles erreurs.

Le commissaire aux comptes et la comptabilité du Conseil National ont acceptés les explications fournies, mais je me suis demandé si le CAC n’allait pas se déplacer pour un contrôle plus complet et ce peut être long et lourd.

 

J’ai effectué des régularisations sur chaque dossier comptable faux en date du 01/01/2018. Donc vos dossiers sont bons.

Dorénavant, il faudra me fournir et ensuite au nouveau trésorier, les copies des relevés de comptes bancaires au 31 décembre (comptes chèques et livret).

 

Pour vous assurer d'être juste, il vous suffit de vérifier que chaque mois que le solde du relevé mensuel corresponde au solde de la banque dans votre comptabilité (en haut, à droite de l'écran).

Pour ceux qui enregistrent des écritures non encore passées sur le relevé de compte bancaire, il faut soustraire ou additionner, selon l'écriture, les sommes au solde comptable pour atteindre le solde du relevé bancaire (rapprochement bancaire).

Merci de faire ces vérifications.

 

Comptabilité St André

 

 

St André ayant changé de trésorière, il se passe qu'il faut absolument qu'on donne un "cours" sur le logiciel comptable à la nouvelle trésorière.

C’est ok, par l’intermédiaire de Vernon.

 

Blaru 2019 / Organisation.

Rappel des prochaines dates : samedi 27 et dimanche 28 avril 2019.En avril2019 la dernière année de présidence du Conseil Départemental pour Philippe, sera terminée. Il aura fait dix ans (2 mandats). La prochaine Assemblée Générale sera donc élective.

 

Suite débat, il est décidé de faire l’Assemblée Générale le samedi après-midi. Cette AG sera plus longue que d’habitude et le but est de la faire décontractée et conviviale. Donc pas à toute vitesse, stressés par l’heure qui tourne.

Le dimanche matin, nous allons chercher un intervenant pour 1h 30 environ.

 

Questions diverses.

-        Formation. Sur BERNAY le Secours Catholique propose une formation gratuite. La Conférence va y participer. Mais ce n’est pas une raison pour abandonner le projet de formation SSVP.

-        Trésorerie CD. Il faut penser à parler autour de nous du besoin d’un trésorier départemental. C’est nécessaire et important pour la bonne marche du CD.

-        EVREUX. Deux demandes de bénévolat par le site national. L’une d’Evreux et l’autre de St Sébastien de Morsent. Le problème est qu’il n’y a pas de conférence proche d’Evreux.

Il faut leur donner signe de vie, mais c’est du temps à passer très certainement, s’il faut les rencontrer pour faire le point. Voudraient-ils incorporer une autre conférence, même pas très proche, pour se faire une idée ? Voudraient-ils en refonder une à Evreux ?

Philippe va voir.

 

Date et lieu prochain Conseil d’Administration : Samedi 12 janvier 2019 à Saint-André de l’Eure.

 

Philippe BERTHE

Président Départemental

Ci-dessous Partage de début de séance et feuille de messe suite réunion.

 

Accueil 1

Accueil 2

 

Messe 1

Messe 2

Messe 3

Messe 4

 

Posté par SSVPEURE à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 septembre 2018

Samedi 8 septembre 2018 Forum des Associations bernay

La Conférence Saint Vincent de Paul de Bernay a participé samedi 8 septembre au Forum des Associations de la ville de Bernay, offrant ainsi une belle vitrine aux 70 associations participantes.

L’occasion était donc donnée, bien sûr, d’enregistrer de nouvelles adhésions, de rencontrer d’autres associations avec lesquelles notre Conférence est en contact, mais aussi et surtout de faire connaître Saint Vincent de Paul auprès des Bernayens et des habitants des communes voisines.

La manifestation aura dans tous les cas montré la richesse du milieu associatif bernayen !

Sandrine

 

Forum des Associations 08092018

Posté par SSVPEURE à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mai 2018

BERNAY - Braderie de l’Ascension - Jeudi 10 mai 2018

 

Bernay - Braderie de l’Ascension

La Conférence Saint Vincent de Paul de Bernay a participé jeudi 10 mai, jour de l’Ascension, à la grande braderie organisée par les commerçants de Bernay.

L’occasion d’ouvrir grandes les portes de notre vestiaire et d’offrir aux promeneurs la possibilité d’acheter des vêtements Femme, Homme et Enfant, du linge de maison, de la maroquinerie, des chaussures mais aussi de la vaisselle, des jouets, des bibelots, de l’électroménager, des peluches, des accessoires de puériculture, etc …

Une dizaine de bénévoles ont tenu les stands installés au cœur de la Maison Paroissiale de Bernay et de son cadre exceptionnel.

Nouveauté cette année : la présence d’un groupe de jeunes de l’aumônerie de Bernay qui avaient répondu positivement à la proposition de la tenue d’un stand de crêpes dont la recette de la vente a été intégralement reversée à la Conférence Saint Vincent de Paul. Ce stand a connu un grand succès et a créé une très belle animation aux détours de nos stands !

La journée s’est achevée autour d’un verre de l’amitié, regroupant les bénévoles de Saint Vincent de Paul mais également ceux du Secours Catholique avec lesquels nous partageons outre les salles paroissiales, une réelle et belle amitié solidaire !

Sandrine

ALBUM PHOTOS

 

20180510_155530 (800x600)

Posté par SSVPEURE à 11:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mai 2018

RETRAITE ET ASSEMBLEE GENERALE DES 14 ET 15 AVRIL 2018

Société de Saint Vincent de Paul

CONSEIL DEPARTEMENTAL DE L’EURE

 

RETRAITE

ET

ASSEMBLEE GENERALE

DES 14 ET 15 AVRIL 2018

 

Prieuré de Béthanie  BLARU (Yvelines)

 

Programme des deux jours.

   

RETRAITE 14 AVRIL 2018

 

A partir de 10 h                      Café et accueil

11 h 30                                   Eucharistie

12 h 30                                   Déjeuner

De 14 h 30 à 17 h                   Lourdes

-        l’importance de son message

-        vidéos

-        témoignages

-        Quizz

-        Questions – réponses.

Une pause au milieu permettra une discussion plus « personnelle » avec les intervenants.

 

L’intervention sera effectuée par des représentants de l’Hospitalité Notre Dame d’Evreux. Son président Monsieur Benoît COTTEREAU sera présent.

17 - 18 h   Discussion et questions entre nous.

18 h     « Office du soir »

18 h 30  Temps personnel

19 h     Dîner

Pour ceux qui restent le soir, petit temps entre nous.

21 h 15                       Vigiles

Bonne nuit !

 

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE 15 AVRIL 2018

 

8 h                                          « Office du matin »

8 h 30                                     Petit déjeuner

9 h 15 PRECISES – 10 h 45 Assemblée Générale Ordinaire du Conseil départemental

 

-        Vote comité de la Charte - Don en confiance.

-        Rapport moral et compte rendu d’activités

-        Rapport financier

-        Vote sur les rapports présentés

-        Budget 2018

-        Vote du budget

-        Rapport de chaque Président de Conférence

-        Questions diverses

 

11 h                                        Eucharistie

12 h 30                                   Déjeuner

14 h                                        Envoi

 

 « Je voudrais enserrer le monde entier dans un réseau de charité »

 

SAMEDI 14 AVRIL 2018

 

Petit changement à notre ordre du jour, l’après-midi commence par l’intervention de Cristinel, nouveau Conseiller Spirituel du département, sur la spiritualité de Saint Vincent de Paul.

 

La spiritualité de Saint Vincent de Paul

Un héritage à recevoir en Église, un trésor à partager au monde

 

      Dans notre monde, dans une société aux visages multiples où chacun cherche à découvrir et approfondir son identité, dans l’Église hyper-organisée avec ses structures, ses commissions, ses mouvements diverses, ses aumôneries « spécialisés », il est important de savoir qui nous sommes.

 

      Au sein de la grande famille qui se nourrit de la spiritualité de Saint Vincent de Paul, nous sommes plusieurs composantes que je cite par ordre chronologique : 

  • La Confrérie de la Charité ou Dames de la Charité- reconnu de manière officielle le 8 décembre 1617, aujourd’hui appelée AIC – Association Internationale des Charités – formant un réseau international qui continue à lutter contre la pauvreté et ses causes sur 4 continents. En France l’association est connue sous le nom d’« Equipes Saint Vincent » qui regroupent 2000 femmes au service principalement de la promotion de la Femme. La petite lumière allumée par Saint Vincent et Sainte Louise s’est transformée aujourd’hui en un flambeau de la Charité présent dans les 53 associations nationales qui rassemblent 150.000 volontaires dans le monde.
  • La Congrégation de la Mission, plus connue sous le nom de « Pères et Frères de la Mission » ou « Lazaristes », est une communauté de prêtres et frères catholiques fondée par Saint Vincent de Paul en 1625 pour l’évangélisation des pauvres et la formation du clergé. Prêtres et frères lazaristes sont 4000 dans le monde entier et servent dans 86 pays du monde.
  • La « Compagnie des Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul, Servantes des Pauvres » fondée par Vincent de Paul et Louise de Marillac en 1633 est une communauté internationale.

      Les Filles de la Charité sont appelées à servir Jésus Christ dans la personne des pauvres et des marginalisés, avec un esprit d’humilité, de simplicité et de charité. Poussées par l’amour du Christ et soutenues par une profonde vie de prière, elles vivent en communauté, se soutenant les unes les autres dans leur mission commune de service, service qui s’adresse à la personne dans toutes ses dimensions humaines et spirituelles … Reconnue dans l’Église comme société de vie apostolique, la Compagnie est actuellement présente en 93 pays, sur les cinq continents. Les Filles de la Charité vivent et servent dans des lieux de priorité sociale : hôpitaux, maisons d’enfants à caractère social, écoles, accueils de jour pour les sans-domiciles, personnes souffrant de dépendances ou de handicaps. Enfin, partout où un besoin se présente et où elles peuvent apporter aide et soutien. Elles veulent demeurer disponibles et prêtes à servir, selon leurs forces et possibilités, en collaboration avec d’autres forces vives de l’Église et divers organismes et Associations.

  • Fondée en 1833, par un groupe de jeunes laïques, la Société Saint-Vincent-de-Paul est une organisation catholique laïque de bénévoles, hommes et femmes, consacrée à offrir une aide personnelle pour les personnes se trouvant accaparées par des difficultés matérielles et spirituelles.

      La Société a été placée dès sa création sous le patronage de Saint Vincent-de-Paul, bien connu pour ses œuvres de charité. Les membres de la Société de Saint-Vincent-de-Paul perpétuent l’intuition de Saint Vincent de Paul. Leur vocation repose sur deux attitudes fondamentales : la permanence de la prière (approfondissement de la Foi) et la rencontre du Christ à travers les pauvres. Ces principes les amènent à servir les personnes démunis avec un profond respect, indépendamment de leurs origines ou de leurs croyances, dans le cadre d’une relation pérenne et personnelle. Historiquement, le cœur de l’action de la SSVP est la visite à domicile : dans les débuts de la Société, Frédéric Ozanam (principal co-fondateur) et ses compagnons allaient vers les pauvres, en les visitant chez eux, dans les quartiers déshérités de Paris. Aujourd’hui encore, les « conférenciers Saint Vincent de Paul » vont à la rencontre des personnes se trouvant dans des difficultés diverses, là où elles vivent : à domicile, dans la rue, dans les foyers, à l’hôpital, en prison.

      Nous sommes tous héritiers du don et de la vision de Saint Vincent de Paul. Le défi que nous avons tous et qui concerne chaque génération est de nous déterminer pour dire si la vision de Vincent sera un souvenir de l’histoire ou le souffle missionnaire vivant dans chacun de ses membres. Si nous vivons dans une famille spirituelle, nous n’en sommes pas moins typés et nous devons reconnaître ce qui nous caractérise. Il est même urgent aujourd’hui, face aux risques de dilution de bien connaître notre identité. Or, au risque de vous étonner c’est notre spiritualité qui nous caractérise plus que notre action et c’est bien ce que je voudrais vous faire saisir dans la démarche inaugurée par Ozanam et ses compagnons, démarche qui nous situent de façon unique dans l’Église et dans le vaste monde de la charité effective.

      En vous rappelant les composantes les plus saillantes de cette spiritualité, je prendrai soin de préciser, une fois de plus, que lorsque nous employons le vocable « vincentien » dans la Société, nous sommes solidaires d’un grand nombre des personnes répandues à travers le monde qui se nourrissent du témoignage de Saint Vincent de Paul et perpétuent son œuvre au cœur du temps présent.

      Les caractéristiques de la spiritualité vincentienne que je tiens pour fondamentales, je vais les énoncées en quatre prérogatives :

  1. Notre charité se veut témoignage de notre foi
  2. Notre charité se veut effective
  3. Notre charité se veut celle du Christ
  4. Notre charité se veut ecclésiale

      Hors de ces frontières, nous pouvons toujours bien agir, mais pas à la manière de Saint Vincent de Paul. Or, par vocation et par choix, nous voulons agir comme lui et l’Église et les pauvres attendent de nous ce témoignage. Veillons donc à ne pas les décevoir.

 

  1. Notre charité se veut témoignage de notre foi.

 

      Quand nous regardons de près l’histoire des origines de la Société Saint Vincent de Paul, nous nous apercevons qu’elle est le fruit de l’expérience.

      Lassés de nombreuses et interminables discutions sur la vie de l’Église et son témoignage dans le monde, OZANAM et ses compagnons décident de passer aux actes, très exactement aux œuvres... et aux œuvres de charité. Dès mai 1833, avec l’aide et les indications prodiguées par Sœur Rosalie RENDU, ils s’élancent dans la visite des pauvres. La réunion des étudiants en conférences, avait pour but de fortifier la foi par la charité, ils voulaient affirmer par des actes concrets la vitalité de la foi chrétienne. C’est ainsi que naît, en 1833, la Société de Saint-Vincent-de-Paul dont le premier objectif est l’édification mutuelle dans l’amitié.

 

      Le 30 janvier 1853, dans le discours de Florence, Frédéric OZANAM disait : « secourons donc notre prochain comme le faisait Jésus-Christ et mettons notre foi sous la protection de la charité ».

      Il est clair que nous agissons au nom de notre foi et la charité rend la foi vivace : « la charité fait aller à Dieu » disait Saint Vincent et aussi « aimons Dieu mes frères, aimons Dieu, mais que ce soit aux dépens de nos bras, que ce soit à la sueur de nos visages ». Bref, nous croyons en manifestant l’amour de Dieu aux pauvres et nous les aimons pour témoigner de notre foi en Dieu.

      Autrement dit, nous voulons faire rayonner l’incandescence de notre foi par une charité effective constamment nourrie de l’Évangile. Nous sommes des personnes de foi trouvant dans le visage des pauvres la plus belle manifestation de Dieu. Mais aussi nous sommes invités à vivre en Dieu par la prière, nous sommes appelés à vivre de la prière. Vous connaissez les paroles célèbre de Monsieur Vincent : « donnez-moi un homme d’oraison et il sera capable de tout ». Alors vivons cette prière au quotidien !

      Comme la prière est au cœur de la vie de Jésus, la prière noyaute, alimente, distille toute action. L’oraison, ce temps privilégié de dix minutes ou plus, qui rythme notre journée, est le moteur de notre action. Impossible d’agir en chrétien sans ce temps fort de prière. Parce que l’Évangile à annoncer, « à rendre effectif, comme dit encore Saint Vincent, est d’abord une Bonne Nouvelle à recevoir, à intégrer, à faire nôtre, à prier, à méditer, à contempler. Nous ne le répèterons jamais assez : l’oraison nous empêche de tomber dans l’activisme, elle donne sens à l’action qui surgit à la fois de notre cœur et du cœur de Dieu. Elle est comme la douce rosée du matin qui revigore chaque quotidien. Elle nous rend paisible et joyeux pour le service à accomplir !

      En fait, réhabiliter la prière personnelle et la prière au sein de chaque Conférence, c’est redorer le blason de notre action. Pensons aux célèbres paroles du pape Paul VI qui devraient nous hanter jusqu’à nous jeter à genoux :

« L’homme contemporain écoute plus volontiers les témoins que les maîtres ou s’il écoute les maîtres, c’est parce qu’ils sont des témoins » (Evangellii nuntiandi n°41).

Donc, pour une action vincentienne digne de ce nom, cap sur la prière !

 

 

  1. Notre charité se veut effective

 

      Forts de notre foi, il nous restera toujours à agir. L’action est éminemment présente dans la vie de Saint Vincent qui souvent tenait pour suspect les grands sentiments de ceux qui parlent comme des anges. Il est par tempérament et par expérience éloigné de toute forme d’extase, de tout atermoiement. Il avait même trouvé dans ses lectures une phrase qu’il fait sienne : « tout notre travail est dans l’action ». Il parle volontiers de « l’amour effectif » comme suite naturelle et indéfectible à « l’amour affectif ». Il précise même d’une manière déterminée aux Filles de la Charité : « il faut passer de l’amour affectif à l’amour effectif, qui est l’exercice des œuvres de la Charité, le service des pauvres, entrepris avec joie, courage, constance et amour » ( IX, 593) .

      Frédéric OZANAM fait écho à ces paroles quand il voit la réalité de la vie de nombreuses personnes de son temps « comparables à l’homme bafoué dont parle l’Évangile » qui attend un bon Samaritain que nous devons devenir pour lui, prêts à l’aborder avec tendresse, disposés à l’aider, à le soigner, à le relever.

Vincent de Paul, Louise de Marillac, Rosalie Rendu, Frédéric Ozanam, n’ont pas fait autrement, ils ont constamment aiguisé leurs regards du cœur. Ils ont vu la souffrance, ils l’ont vérifié en recherchant les causes et en voulant toujours déployer une charité qui s’appuie sur le partage pour remédier au manque du pain, de la dignité humaine, de la chaleur d’un foyer. Nous sommes appelés à vivre la charité de proximité. Ceci est de la plus haute importance. Nous n’appartenons pas à une société quelconque de philanthropie. Nous ne sommes pas non plus une société humanitaire, si nobles soit celles-ci, parfois. Vous ne sommes pas une simple société d’utilité publique, même si les dispositions légales peuvent rendre, ici ou là, quelques services. Nous sommes les relais de la charité du Christ qui se fait proche de chaque personne. Chacun doit avoir à cœur de se faire proche, tant il est vrai que le prochain est celui dont on se fait proche. Cette charité de proximité est constitutive de l’esprit des conférenciers et de la Société dans son ensemble parce que Jésus lui-même s’est fait proche des personnes et de chaque personne en particulier. Nous sommes le trait d’union de la miséricorde de Dieu pour le monde, nous sommes la fleur de la charité. J’aime beaucoup les paroles de Saint Vincent qui pourraient devenir la charte de nos actions :

 

“Quand nous allons voir les pauvres, nous devons entrer dans leurs sentiments pour souffrir avec eux, et nous mettre dans les dispositions de ce grand apôtre qui disait : « je me suis fait tout à tous ». Et pour cela, il faut tâcher d’attendrir nos cœurs et de les rendre susceptibles des souffrances et des misères du prochain, et prier Dieu qu’il nous donne le véritable esprit de miséricorde, qui est le propre de Dieu : car, comme dit l’Église, c’est le propre de Dieu de faire miséricorde et d’en donner l’esprit. Demandons donc à Dieu qu’il nous donne cet esprit de compassion et de miséricorde, qu’il nous en remplisse, qu’il nous le conserve, en sorte que qui nous verra puisse dire : voilà un homme plein de miséricorde. Pensons un peu combien nous avons besoin de miséricorde, nous qui devons l’exercer envers les autres et porter la miséricorde en toutes sortes de lieux… Soyons donc miséricordieux et exerçons la miséricorde envers tous, en sorte que nous ne trouvions plus jamais un pauvre sans le consoler, si nous le pouvons“ (XI, 340-342).

Nous sommes les ambassadeurs de la miséricorde de Dieu !

 

  1. Notre charité se veut celle du Christ

 

      Je comprends bien que l’expression puisse vous paraître quelque peu prétentieuse mais elle dit bien l’essentiel : nous trouvons le Christ dans le pauvre que nous servons. Même si ce n’est pas toujours évident, il n’en demeure pas moins une vision de notre foi. Pour Saint Vincent de Paul et Sainte Louise de Marillac le visage du Christ se laisse découvrir sur le visage des personnes humiliées et souffrantes. Je songe à leurs réflexions si prégnantes. Saint Vincent disait : « tournez la médaille et vous verrez par les lumières de la foi que le Fils de Dieu qui a voulu être pauvre, vous est représenté par ces pauvres » (XI,32). Sainte Louise écrit à une de ses sœurs sa conviction : « Oh ! Qu’il est vrai que les personnes qui cherchent Dieu le trouvent partout, mais particulièrement dans les pauvres » (Ecrits 430).

Rassurons-nous Frédéric OZANAM vit de la même certitude puisqu’il peut écrire un jour de 1836 à son ami JAMMOT en s’adressant aux pauvres : « Vous êtes nos maîtres et nous serons vos serviteurs, vous êtes pour nous les images sacrées de ce Dieu que nous ne voyons pas, et ne sachant pas l’aimer autrement, nous l’aimons en vos personnes. »

      Vraiment l’héritage reçu du témoignage de Saint Vincent est de taille ! Nous reconnaissons Dieu en rencontrant les pauvres. Nous sommes les débiteurs de Dieu en donnant notre temps, notre argent, notre amour aux pauvres. C’est notre certitude, puisée au cœur de l’Évangile selon Saint Matthieu : « Tout ce que vous faites au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que vous le faites » (Mt 25,40).

      Pour nous aucun acte accompli n’est anodin. Tout est occasion d’incarnation dans l’œuvre du Christ : les services les plus bas, les plus humiliants, les plus pénibles, les plus ordinaires sont services divins. Nous sommes vraiment des servantes et des serviteurs, certes quelconques mais point inutiles dans les rouages de la vie du monde, précieux aux yeux de Dieu, aimant une gérance appliquée et fidèle mêmes dans le moindre service de l’Église. Rien n’est indigne de nous quand nous cherchons avec beaucoup d’amour et d’humilité à apporter un peu de joie au cœur de notre monde. L’humilité est notre mot de passe, nous agissons sans claironner. La discrétion et le silence et notre hymne. Affables, porteurs de la joie qui nous habite, nous devons favoriser la cordialité, « la saillie du cœur » selon l’expression préférée de Vincent de Paul.

  

  1. Notre charité est ecclésiale

 

      La Société Saint Vincent de Paul est une association crée par des baptisés et dirigée par eux. La remarque est précieuse car elle identifie les conférenciers à la mission de l’Église. Nous pouvons même nous reconnaître dans un mouvement ecclésial de spiritualité à finalité caritative. Mais pour autant la Société Saint Vincent de Paul n’est pas notre propriété, elle ne nous appartient pas, elle fait partie du trésor de l’Église. Tous, aux différents échelons, nous sommes des gérants de ce trésor et des serviteurs de l’Église. Il faut ressaisir, dans cette optique, les paroles de l’exhortation apostolique du pape Jean-Paul II sur les fidèles laïcs du 30 décembre 1988. Bien des expressions de cette exhortation nous concernent et peuvent nous stimuler dans notre travail.

      L’Église est notre milieu naturel. Aucun de nos trois témoins ne s’est mis en marge de l’Église. Ils nous ramènent tous à elle comme à notre port d’attache et Ozanam n’a pas eu tort de dire que « l’Église est une société formée des personnes pour l’accomplissement des destinées éternelles du genre humain. Présente dans tous les lieux et dans tous les âges qui veulent marcher sous ses auspices, elle les accompagne dans leur course jusque dans l’éternité bienheureuse. Elle réunit dans une alliance mystérieuse les générations qui sont encore dans les combats de la vie actuelle, celles qui traversent des difficultés ou qui se reposent dans ses triomphes. Elle se meut dans l’infini » (cf. Mélanges, p 499).

      Alors vivons résolument au rythme de l’Église. N’oublions jamais que nous appartenons à une paroisse, à un diocèse, bref à une communauté structurée en vivant de sa foi et en lui partageant notre foi. Certes la Société Saint Vincent de Paul a le droit de se démarquer de toute emprise cléricale trop forte, mais jamais au détriment de la communion ecclésiale. Nous sommes insérés dans la vie pastorale paroissiale et diocésaine pour partager l’héritage spirituel reçu de l’apôtre de la charité que fut Saint Vincent de Paul. C’est au prix de la communion ecclésiale que nous retrouverons et notre équilibre spirituel et l’intrépidité de servir le Christ en servant les personnes les plus démunies.

      Frédéric Ozanam, s’il avait choisi Vincent de Paul patron des conférences c’est bien grâce à son intrépidité. L’apôtre de la charité brûlait d’amour pour Dieu et pour les pauvres et il avait souvent un vocabulaire de feu pour exhorter les siens à l’action et à la prière. Il faudrait que nous l’écoutions avec la même passion et que nous soyons tout disposés à mettre en œuvre cette parole : « soyons tout à Dieu et au service du public, il faut nous donner à Dieu pour cela, nous consumer pour cela, donner notre vie pour cela, nous dépouiller, par manière de dire, pour le revêtir » (XI,402).

Cristinel-Lucian ANDREİ

 

Lourdes

 

Intervention de Benoit Cottereau, habitant Vernon, 4 enfants, nouveau président de l'Hospitalité de l'Eure, hospitalier depuis l'âge de 17 ans.

Le groupe de l'hospitalité comporte 300 personnes dont des personnes malades ou âgées, mais aussi des jeunes mineurs entre 15 et 17 ans.

Lourdes est un lieu où se rencontrent toutes les pauvretés : physiques, psychologiques, matérielles, intellectuelles, sociales...

Le plus important à Lourdes est de faire des rencontres, et surtout La Rencontre de Dieu. On trouve Dieu avec les personnes qui viennent avec nous.
La première mission de Lourdes est de mettre tout en œuvre pour favoriser cette Rencontre avec Dieu.

Beaucoup de jeunes repartent de Lourdes transformés.

Dieu nous prend comme on est, malades visibles ou non, comme la Vierge a pris Bernadette.
A Lourdes, on respecte les gens comme ils sont, ce qui nous permet de vivre La Rencontre avec Dieu qui nous accueille comme nous sommes.

On revient rarement de Lourdes comme on est parti.

On fait Corps, on fait Eglise, en confiant les personnes qui nous sont chères.

Diaporama : le pèlerinage commence dès le trajet.

Dès la première apparition, Marie sourit : on n'est pas responsable de la tête que l'on a mais de la tête que l'on fait.

Lourdes, qui avait 4000 habitants en 1858 en a 26000 aujourd'hui, accueillant 6 millions de pèlerins par an dont 700000 hospitaliers des diocèses.

Rappel : le pèlerinage diocésain de Lourdes aura lieu cette année du dimanche 15 au soir au samedi 21 juillet au matin pour permettre au plus grand nombre des prêtres diocésains d'être présents. 10 cars sont prévus pour aller à Lourdes dont 4 pour les personnes malades.

 

  

DIMANCHE 15 AVRIL 2018

  

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

 

Vote comité de la Charte - Don en confiance.

 

Conseil National : « Depuis mai 2015, la SSVP, les 92 CD et le CNF, sont agréés par le comité de la Charte - Don en confiance. Pour que cet agrément soit renouvelé en mai 2018, tous les Conseils départementaux doivent avoir pris l’engagement de mettre en œuvre le contenu de la Charte.

 

Or à ce jour, sauf erreur de notre part, votre Conseil départemental n’a pas pris officiellement cet engagement.

Par conséquent, il est urgent que vous fassiez approuver au prochain CA ou à la prochaine AG la résolution suivante :

 

L’assemblée générale du Conseil départemental de l’Eure 27, s’engage à mettre en œuvre le contenu de la Charte du don en confiance pour toutes les actions menées par le Conseil départemental, ainsi que les Conférences qui en dépendent. »

Cette résolution est approuvée à l’unanimité.

 

Rapport moral

Bonjour à tous,

Comme chaque année, je vous donne le nombre de Vincentiens dans le Département : 127.

L’année dernière nous avons déploré la mise en sommeil de la Conférence  d’Evreux. Il y a donc 8 conférences dans le département.

Je répète aussi que mon vœu le plus cher lors de ma première élection en 2009 était de développer les conférences dans l’Eure.  Depuis nous avons eu les conférences de : Pacy sur Eure, Notre Dame de Grâce (Epaignes-Cormeilles-Beuzeville), Etrepagny, St André et Gisors. Mais nous avons perdu Pacy sur Eure et Notre Dame de Grâce qui n’ont pas réussies à se développer, puis Evreux par manque de renouvellement.

J’en suis très attristé, mais merci aux nouvelles conférences, comme aux plus anciennes, pour leur travail et leur efficacité.

Je veux encore et toujours, souhaiter bon courage à tous les Vincentiens, qu’ils continuent leur dévouement dans la prière et dans l’action.

Faites des « petits » ! Il y a du boulot et même de + en + de boulot !!

Merci à tous.

Philippe

 

 Rapport d’activité

           

Je vais encore me répéter, mais comme les années passées j’aimerai dédier ce rapport d’activité à tous les membres de nos conférences qui sont partis rejoindre le père cette année.  Pourquoi au début de ce rapport d’activité ? Parce que justement ils étaient actifs et c’est la moindre des choses de les porter dans nos cœurs et dans nos prières à cet instant en particulier.

 

Retraite et Assemblée Générale Ordinaire à Blaru, les 1 et 2 avril 2017

Nous avions invité Philippe Dangin, président de la conférence de Villers-sur-Mer, du département du calvados, animateur régional et vice-président du conseil national.

Sa mission d’animateur régional consiste à assurer un lien de cohésion entre les six diocèses de la Normandie, pour servir d’interface entre le local et le national.  L’animateur est aussi là en cas de besoin d’une conférence ou d’un département. L’instance nationale à Paris se préoccupe de plus en plus de ce qui se fait au niveau local. 

Il visite aussi des conférences dans la France, non pas dans le but de prendre des décisions, mais d’aider à donner des objectifs réalistes et réalisables aux conférences.

 

Puis nous avons eu l’intervention de Pascal Janin. Prêtre et aumônier de l’EPSM (Etablissement public de Santé Mentale des Flandres) à Bailleul dans le département du Nord, situé entre Lille et Dunkerque.

Il fait donc partie de la Pastorale des Personnes Handicapées. L’un de ses objectifs est de donner des jalons pour mieux accompagner les personnes malades sans s’épuiser.

Comment aller à la rencontre de ceux qui ont des pathologies mentales. Comment accompagner « avec » en étant « passionnément vivant ».

La journée s’est terminée, pour ceux qui restaient dormir sur place, par un film sur le carnaval de Bailleul dans le Nord où les patients de l’EPSM vivent en égalité avec les habitants de Bailleul grâce à leur char pour lequel chacun a contribué.

 

Journée Vincentienne 2017

A Bayeux, le dimanche 17 septembre 2017

L’année 2017 a été consacrée à fêter le 400° anniversaire de la « vocation » de St Vincent de Paul. En France, de nombreuses manifestations ont eu lieu et ce, autour du cœur de « Monsieur Vincent » qui est sorti de la rue du Bac (où il est conservé) pour être exposé là où les membres de la grande famille Vincentienne sont réunis.

Le cœur de St Vincent de Paul fit donc étape à BAYEUX le 17 septembre.

Eucharistie et repas superbes. Convivialité au rendez-vous.

 

Verneuil sur Avre

Avec Claude FREMION, nous avions rencontré Julien Palcoux prêtre à Verneuil, ainsi que quelques personnes intéressées par la mise en place d’une conférence.

Les Vincentiens manquent dans cette région du département.

Après réflexion, ils n’ont pas donné suite. Gageons que ce n’est que partie remise.

 

Conseiller spirituel du Conseil Départemental de l’Eure

Nous avons remis une médaille St Vincent de Paul/Frédéric Ozanam à Marcellin qui nous a quitté pour une nouvelle mission.

 « Je serais toujours en union de prière avec vous. J’emporte la Sté de St Vincent de Paul avec moi, vous m’avez appris beaucoup et nous avons passés ensemble de très bons moments. »

Présentation de notre nouveau Conseiller Spirituel : père Cristinel-Lucian ANDREİ :

Curé de la paroisse Saint-André - Mesnilliers, depuis septembre 2017.

Il souhaite revenir à l’esprit des conférences, en insistant sur l’importance de la règle. Cet esprit des conférences procure plus de joie, plus de paix, permet de se poser, de se reposer, avant d’aller au-devant des personnes qui sont dans le besoin. Si je suis bien, la personne que j’aide se sentira bien aussi.

Prendre le temps de la prière et du partage de chacun, même s’il y a des redites, il est important que chaque membre puisse exprimer son ressenti spirituel, et passer de la charité affective à la charité effective.

 

Campagne solitude

Les Conférences ont pu organiser un événement dans leur secteur, et les petits poissons sont toujours biens accueillis. La date choisie pour la Campagne Solitude correspondant à la Saint Vincent de Paul, est une bonne idée.

« Il serait sympa de mettre des bonbons dans ces kits l’année prochaine… »

 

Formation présidents de conférences et communication

Le mercredi 15 novembre 2017 à Vernon (siège social).

Matin consacré à la fonction de président de conférence

Après-midi dédié plus spécifiquement à la communication.

 

Conférence de Saint André de l’Eure

Depuis le 24 janvier 2018, un nouveau bureau a été élu, suite à la demande de Claude FREMION de terminer sa présidence. François CORBE est le nouveau Président de la conférence de St André de l’Eure.

Nous remercions Claude pour toutes ces nombreuses années « énergiques » au service de la Conférence. Remise de médailles St Vincent de Paul/Frédéric Ozanam à Claude.

 

Orientations pour l’année à venir.

Formation

Mise en place avec le Conseil National et un intervenant extérieur, d’une formation "écoute". Public : les Vincentiens de la Société Saint-Vincent de Paul.

Message du Conseil National :

Ce que nous proposons : une « formation à l'écoute et à l'accueil » par l’Institut Astrée qui se déroule idéalement sur deux jours (à 1 semaine d’intervalle). Un jour d’initiation à la notion d’écoute et un jour plus tourné vers la mise en situation.

Vous nous donnez les dates qui vous conviennent et nous vous mettons en relation avec l’Institut Astrée qui revient vers vous (tout cela pour signer la convention qui déclenche la prise en charge par nous des 50%).

 

Les conditions :

-            Constitution d’un groupe d’un maximum de 12 personnes,

-            Mise à disposition d’une salle avec paper-board,

-            Organisation du déjeuner,

-            Cout total : 2 160 € TTC  avec une prise en charge de 50 % du montant total de la prestation par le Conseil National, soit  1 080 € TTC pour une formation de 2 journées (2x6 heures).

 

Les dates et lieu seront à voir plus tard. Il faut une réponse certaine, pas de "peut-être". La personne s'engage à être présente, pas de faux bonds, la formation est payante + le repas de midi. Le National en prend une partie à sa charge. Nous verrons pour l'autre partie si les conférences concernées peuvent abonder ou non.

Si nous avons + que 12 personnes, nous ferons une liste d'attente pour une éventuelle seconde formation.

A ce jour nous n’avons que 6 personnes déclarées intéressés dont 5 de la même conférence… J’ai 4 conférences qui m’ont répondu, il en manque donc 4… Sandrine (Bernay) indique qu’elle a « recruté » et une session de formation peut être lancée.

Jacqueline (Etrepagny) nous fait part de son opposition à des formations payantes.

 

Pèlerinage National à Lourdes

« Elle m’a regardé comme une personne » à Lourdes les 18, 19, 20, 21 octobre 2018.

Les inscriptions sont en ligne depuis le 13 Mars.

Le prix :
180 euros par personne en chambre double et en pension complète du dîner du jeudi soir jusqu’au déjeuner du dimanche.
Le supplément chambre individuelle est à 75 euros.
Ce prix ne comprend pas les frais de transport.

Le transport :
Il appartient à chaque pèlerin d’organiser sa venue à Lourdes. Prévoir une arrivée le jeudi dans l’après-midi.

Le programme :
Le 18 octobre 2018 : Arrivée des pèlerins, installation et dîner dans les hôtels.
Les 19, 20, 21 octobre : Pèlerinage « elle m’a regardé comme une personne ».
21 octobre 2018 : Départ des pèlerins après le déjeuner.

 

Présidence CD.

Je vous rappelle ce que j’avais dit à Blaru l’année dernière :

« Le Conseil National SSVP, précise que chaque Président de conférence ou de CD, dès son élection, se doit de chercher son successeur. C’est très réaliste, au regard de la difficulté de trouver des successeurs.

J’ai exprimé mon souhait de chercher parmi les conférences mon successeur depuis 3 ans date de ma réélection pour un second mandat, et j’ai insisté sur le fait de chercher sérieusement, afin de ne pas nous trouver dépourvu au dernier moment.

J’ai même indiqué que j’étais d'accord pour raccourcir mon mandat, si un membre est prêt à prendre la présidence avant son terme.

J’insiste LOURDEMENT… encore une fois.

Le candidat doit être chrétien, se sentir à l'aise avec la spiritualité Vincentienne et avoir moins de 72 ans.

Mais je veux rajouter quelque chose cette année : si quelqu’un est intéressé, il serait primordial de me le dire dès à présent (même juste à mon oreille…). L’intérêt serait qu’il (elle) puisse m’accompagner pendant les deux années qu’il reste, afin de lui montrer clairement les taches d’un Président. Attendre, c’est se poser des questions, appréhender ces taches et ne pas oser.

S’il n’y a personne à la fin de mon mandat, il n’y a plus de président, donc plus de Conseil Départemental, donc plus de Conférences… »

 

Et bien j’ai le plaisir de vous annoncer qu’une personne s’est présentée. Et depuis plusieurs mois elle m’accompagne dans pas mal de taches… Et même certaines un peu « lourdes » !! Comme ça elle sera dans le bain rapidement !!

Evidemment, il y aura un appel à candidature 3 mois avant la date du scrutin (AG en 2019), c’est une obligation statutaire.

 

Ce qu’il serait bien, c’est d’envisager tout de suite également, dans le même but, c’est-à-dire « l’accompagnement », qu’une personne intéressée par le rôle de trésorier du CD se déclare. C’est primordial aussi pour la bonne marche du CD.

 

Et donc, pour terminer : 2018 est ma dernière année de présidence du Conseil Départemental. J’aurais fait mes dix ans (2 mandats). La prochaine Assemblée Générale sera donc élective.

 

Les 2 Rapports sont acceptés à l’unanimité par l’Assemblée.

 

INFO : la retraite et l’Assemblée Générale 2019 se passeront à Blaru les 27 et 28 avril 2019.

 

Rapport financier Exercice 2017

 Conseil Département seul.

 

Produits

 

Contributions et rbst divers des Conférences (AG, cotisations…)       4 672.00

Subvention de la Conférence Notre Dame de Vernon                         1 400.00

Conférence de Bernay rbst + contrib + dons                                       1 759.00

Intérêts sur livret                                                                                       70.73

                                                                                                              -----------

Total :                                                                                                  7 901.73 

Charges

 

Reversement au Conseil National                                                       1 951.54

Abonnements logiciel comptables                                                          429.00

Cotisations assurances                                                                           605.82

Retraite et AG                                                                                      2 325.00

Frais divers pour AG                                                                                 70.00

Frais de déplacement intervenant Blaru                                                 395.64

Frais formation                                                                                        360.00

Documentation                                                                                          20.00

Cotisation SSVP Nationale                                                                      100.00

Frais de déplacements et de missions                                                    664.02

Affranchissements                                                                                     17.52

Publications                                                                                               13.00

                                                                                                               -----------

Total :                                                                                                    6 951.54

 

Résultat :                                                                                                  950.19

 

Sans l’aide de la Conférence de Vernon et celle de Bernay (que nous remercions), le Conseil Départemental serait déficitaire.

 

Nous proposons d’affecter le résultat  950.19 € au compte « autres réserves ».

  

BUDGET PREVISIONNEL 2018

 

Produits

 

Contribution des Conférences (CD et CN)                                         3 433

Aide de la Conférence Notre Dame de Vernon (si accord)                1 400

Participation des Conférences retraite de Blaru (estimation)             2 000

Participation des Conférences Abnt logiciel                                          350

Participation des Conférences Assurance dirigeants                            264

Intérêts sur livret (estimation)                                                                  70

Cotisations                                                                                             127

                                                                                                             -------

Total :                                                                                                  7 644

 

Charges

 

Reversement au Conseil National                                                       2 540

Abonnements logiciel comptable                                                            425

Cotisation assurance                                                                              616

Retraite de Blaru (estimation)                                                              2 200

Cotisation SSVP Nationale                                                                     100

Petit matériel / Fournitures administratives /

Publications / Timbres / Frais divers AG                                                300

Frais de déplacements et de mission                                                  1 000

                                                                                                             -------

Total :                                                                                                  7 181

 

Excédent budgétaire                                                                            463

 

Le Rapport financier et le budget sont acceptés à l’unanimité par l’Assemblée.

 

Résumé des rapports de chaque Président(e) de Conférence présent(e)

Toutes les conférences remercient l'envoi mensuel d’André et Paule Nardeux, qui nous aident à être en communion entre nous et à approfondir notre foi.

Et nous souhaitons « Bon Anniversaire André ! »


Conférence de Gisors : une année d'existence. Réunion le premier mardi du mois. Actions : 4 jours de distribution alimentaire : 1500 repas par semaine.
Idée d'ouvrir un livre d'or : de très belles paroles y sont écrites.
Participation à des frais d'obsèques d'une maman de famille nombreuse.
Chaque mois, vente de vêtements, meubles.
Rapprochement avec la paroisse : le Père Michel Morin est devenu le référent spirituel.

Galette de rois avec la paroisse.
​Le partenariat avec les deux supermarchés collaborateurs a été renforcé.
Participation de 2 euros par colis alimentaire.

Conférence de Bernay : finalisation de la chambre du voyageur : 30 nuits d'hébergement pour 18 voyageurs.
Spectacle "Jésus de Nazareth" : 50 personnes
Braderie, repas de Noël, animation à la maison de retraite de Bernay.
Distribution de colis, lien avec le collectif de migrants de Serquigny.

Conférence de Lyons : 12 membres (effectif en baisse dus à des décès) mais arrivée de Patrick Hemery, président du CCAS.
Réunion mensuelle (messe présidée par le père Achille avant chaque réunion).
En plus de la lettre d'André et Paule Nardeux, étude du thème mensuel du petit livret.
En 2017, 53 familles (540 personnes, 374 colis et 51 colis de Noël).
Dépannage de 25 familles. Goûter de Noël.
Nombre grandissant de nouvelles familles en besoin.
Une conférence où se vit une grande amitié entre ses membres grâce à l'esprit Vincentien.

Conférence d'Etrépagny : distribution alimentaire : une quarantaine de familles dont 80 à 100 personnes, 2 fois par semaine, grâce à la collaboration avec Gisors.
Création d'un réseau d'amitié antre bénévoles et accueillis, mais aussi entre les accueillis qui s’entraident...
Soutien du Père Morin : la conférence devient un pont social entre les accueillis et les paroissiens.

 

Conférence de Saint-André de l’Eure : distribution alimentaire (récupération auprès de nombreux magasins).

GAELS (Gestion, Alphabétisation, Ecriture, Lecture, Solidarité), soutien scolaire à Ezy/Eure, jardin du Pont St Jean à Ezy, jardin du presbytère d’Ezy.

Vacances enfants avec le Lions club.

Visites à domicile

Fête de la St Vincent-de-Paul Repas entre 100 et 120 personnes.

Le 28 février 2018, Claude Fremion a désiré passer la main de la Présidence. Nous le remercions et lui offrons la médaille de St Vincent de Paul/Frédéric Ozanam.

Un nouveau bureau a été élu, dont le Président est François Corbé.

 

Conférence de Pont Audemer : visites à domicile, en maison de retraite et à l’Hôpital. Animation de messes (Pascal en principal). Partenariat avec Ponto Solid’Air et le Secours Catholique de Pont Audemer, pour les « Après-Mi’Dires », 1 dimanche par mois, accueil des personnes souffrant de solitude.

Pascal et Gilles ont déménagé une personne dans le besoin.

 

Conférence de Vernon : aide alimentaire, bouteilles de gaz, dons ou avances, titres de transport, hébergements en urgence, meubles, vaisselle et appareils ménagers, vêtements, visites à domicile et en maison de retraite. Très grosse activité. Siège social du Conseil Départemental de la Sté de St Vincent de Paul Eure.

 

« Vernon Jeunes » : absente ce jour. La conférence fait en principal le café du dimanche pour les personnes souffrant de solitude.

 

Clôture de l’Assemblée Générale.

 

Pour l’envoi, Liliane (Vernon) nous a lu cette prière :

Dieu, aide-moi à regarder mon prochain, à le considérer comme le meilleur moi-même, le trésor le plus absolu.

Ces êtres humains qui méritent tout notre amour.

Fais fort notre désir de partage. Ne pas juger. Ecouter. Prendre au sérieux la faiblesse, la détresse, l'angoisse.

Prier silencieusement en leur parlant. Laisser entendre par nos paroles qu'ils sont aimés.

Leur dire que nous prierons pour eux. Ne pas oublier de le faire. Tenir sa promesse.

 

Prière de Michaël Lonsdale

 

Pascal DUTERTRE                                                                         Philippe BERTHE

Secrétaire départemental                                                              Président départemental

 

« ALBUM PHOTOS : CLIQUER ICI

DSC_4369

 

Posté par SSVPEURE à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 avril 2018

Dimanche à Montparnasse...

Lors d'un déplacement à PARIS, le sort... Le Saint Esprit ? a mené nos pas dans le quartier Montparnasse. Ce n'était nullement prévu.

Nous avons donc eu l'idée d'aller au cimetière Montaparnasse, dire bonjour à notre très cher Conseiller Spirituel et Ami "Pascal", qui nous manque toujours autant.

Ci-dessous le caveau des prêtres de la Mission.

DSC_4355

DSC_4354

 

Puis en poussant un peu plus loin nous sommes tombés sur un caveau des Filles de la Charité...

DSC_4358

Enfin en repartant et en remontant une Avenue..... Petit clin d'oeil de "Frédéric" !!

DSC_4362

 

Et tout cela avec un temps superbe !! Et oui, c'était aujourd'hui, dimanche 8 avril.

Philippe et Annie

Posté par SSVPEURE à 18:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


25 février 2018

Claude FREMION passe la main

Merci à lui pour ces années à la Présidence de la Conférence de Saint André de l'Eure.

 

fremion0017

Posté par SSVPEURE à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 février 2018

"CAREME" de la part de Liliane

Chers amis,
Je vous joins une prière qui peut nous guider pendant notre Carême. 
Bon et joyeux carême à tous et à toutes.
Amitiés vincentiennes.
Liliane

Entrer en Carême, c’est ouvrir sa porte et réapprendre à bouger, se déplacer, à vivre.

C’est refuser de rester figé sur ses positions, ses dogmes ou ses certitudes absolues.

Entrer en Carême, c’est aussi changer de cap. Mettre le cap sur Dieu en se laissant déranger  par les coutumes des autres, leurs idées, leurs habitudes, leurs langues,

 Se laisser surprendre par la musique de l’autre qui dit un autre rythme, un autre temps, une autre chanson.

Entrer en Carême, c’est aussi se mettre à l’écoute de la Parole, celle qui, au milieu des bavardages, nous touche au cœur et nous arrache non une larme, un billet de banque, un chèque mais un geste de pardon, d’amour ou de paix.

Entrer en Carême, c’est se mettre à l’écoute de la réussite de Dieu, celle qui accepte la blessure, celle qui ne profite pas de l’échec du faible, celle qui n’exploite pas la naïveté ou la sueur du faible.

Entrer en Carême, c’est se mettre à l’écoute de l’Amour de Dieu, pas un amour maquignon qui ne tient compte du tour de taille, de la beauté des yeux ou du regard,

Un Amour qui vous apprend à lire autrement, à parler, à partager, à se rencontrer autrement.

 

Robert Riber  (1935-2013)– prêtre et poète, diocèse de Strasbourg

 

Vincent de Paul

 

Posté par SSVPEURE à 17:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 février 2018

BERNAY dans la newsletter Nationale

unnamed (1)

Posté par SSVPEURE à 18:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 décembre 2017

Noël magique Conférence St André

ssvp st andre0003

Posté par SSVPEURE à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 décembre 2017

Le temps de l'Avent / Texte pour méditer

Le temps de l'Avent est important. Voici un texte qui peut nous permettre de méditer.
Amicales pensées vincentiennes.
Liliane Gens

 

DIEU,

 

  • Tu as choisi de te faire attendre tout le temps d’un Avent.
  • Moi, je n’aime pas attendre dans les files d’attente,
  • Je n’aime pas attendre mon tour. Je n’aime pas attendre le train.
  • Je n’aime pas attendre pour juger. Je n’aime pas attendre le moment.
  • Je n’aime pas attendre un autre jour. Je n’aime pas attendre parce que je n’ai pas le temps et que je ne vis que dans l’instant
  • Tu le sais bien d’ailleurs, tout est fait pour m’éviter l’attente : les cartes bleues et les libres-services,
  • Les ventes à crédit et les distributeurs automatiques, les téléphones et les photos à développement instantané, les ordinateurs, la télévision et les flashes à la radio …
  • Je n’ai pas besoin d’attendre les nouvelles : elles me précèdent.
  • Mais toi, DIEU, tu as choisi de te faire attendre le temps de tout un Avent.
  • Parce que tu as fait de l’attente l’espace de la conversion, le face à face avec ce qui est caché, l’usure qui ne s’use pas.
  • L’attente, seulement l’attente, l’attente de l’attente, l’intimité avec l’attente qui est en nous.
  • Parce que seule l’attente réveille l’attention et que seule l’attention est capable d’aimer.
  • Tout est déjà donné dans l’attente, et pour toi, DIEU, attendre se conjugue PRIER.

 

  • JEAN DEBRUYNNE – prêtre et poète (1925-2006)

ob_9796d9_4em-bougie-de-l-avent-2014

Posté par SSVPEURE à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]